US Attorney Reveals New Details in Bodnariu Case

US attorney Peter Costea has access to some of the Bodnariu case documents and wrote in detail about the case. Delight in Truth was pleaseantly surprised to find how much support the Bodnariu famil…

Sursă: US Attorney Reveals New Details in Bodnariu Case

Anunțuri

Troisième dimanche de Carême

Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces (1 Corinthiens, 10, 13).

Dans la tentation, veiller, prier

La vie est là… tantôt « simple et tranquille », tantôt traversée de crises et d’épreuves. L’accepter de la main de Dieu, sans tomber pour autant dans le fatalisme ou dans une morne résignation… oui, cela exige une conversion. Quand il évoque les Galiléens assassinés sur ordre de Pilate (Luc 13, 1-9), Jésus appelle les hommes à revenir à Dieu, dans une confiance renouvelée. Il les éclaire, aussi, sur la signification du malheur, qui ne frappe pas forcément ceux qui ont péché, et eux seuls.

A son tour, récapitulant les grandes étapes de l’histoire sainte, Paul parle de ceux qui « ont eu des convoitises mauvaises », et en ont pâti. Tout cela, pour exhorter les chrétiens à rester fermes dans leur foi, quelles que soient les tentations rencontrées en chemin.

La tentation, dans le langage de la Bible, est une mise à l’épreuve de la foi, sous forme de contestation, de murmures, d’idolâtrie ; c’est un piège dans lequel le Tentateur essayera toujours de faire tomber les croyants. Mettant à profit nos faiblesses qu’il connaît si bien, le démon s’applique à saper nos bonnes résolutions, à nous pousser au mal, à se saisir de notre conscience pour y régner. Il tente, surtout, de planter dans les cœurs le germe empoisonné de la suspicion.

Mais Dieu, que nous supplions, jour après jour, à nous sauvegarder du Malin, veille sur les siens. Il ne permettra pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces, affirme, avec son autorité d’apôtre, saint Paul. Quelles que soient nos difficultés, nos épreuves, nos chutes, il nous donnera les moyens de nous en sortir. En prendre conscience, y compter, c’est déjà se convertir. Ecouter sa voix, chercher à déchiffrer sa volonté et à la suivre, c’est déjà se convertir. Sa Providence nous accompagne, et le feu de sa charité brûle, tel dans le buisson ardent, sans s’épuiser.

 

Jésus est venu pour…

Jésus n’est pas venu pour nous détourner de la vie, de cette vie quotidienne, du travail qui est notre gagne-pain, et du pain que nous mangeons en nous asseyant à la table commune.

Jésus est venu pour que nous ayons la vie et que cette vie soit débordante, pour que sa joie soit en nous et que notre joie soit parfaite.

Il ne s’agit donc pas, pour être un chrétien convaincu et parfait, de se retrancher de la vie, mais au contraire de l’aimer avec passion, de la vivre avec plénitude et d’en faire à chaque pas un chef d’œuvre de lumière et d’amour.

Et bien c’est ce que le Christ a fait toute sa vie !

Toute la vie a été glorifiée, toute la vie a été transfigurée par sa présence et chaque réalité a revêtu une dimension infinie.

Il s’agit donc simplement d’entrer dans ce que nous faisons, de le faire bien, de le faire parfaitement,de le faire joyeusement, de le faire en esprit d’offrande et d’amour, et alors, chacune de nos actions deviendra le foyer d’une éternelle communication et tous nos gestes, et toute notre vie, et toute notre existence et tous les mouvements de notre corps, et toutes les fibres de notre chair deviendront elles-mêmes un sacrement où l’amour de Dieu est vécu et chanté.

                                                                                                 Maurice Zundel

Maurice Zundel (1897-1975), prêtre suisse, mena une vie de prédicateur itinérant en France et à l’étranger. Docteur en philosophie, mystique, poète, liturgiste, il est l’auteur de plusieurs ouvrages.