Joie pour Dieu, paix pour nous

Quel est donc le jeûne qui me plaît ?

Isaïe 58,6

Celui qui a peu partage facilement.

A l’inverse de celui qui se sent diminué quand il se sépare du moindre sou.

Notre partage, matériellement parlant, peut être modeste.

Mais, s’il est communication avec Dieu, dans la prière, sa portée est infinie.

Que nous organisions une quête, que nous consentions à un petit sacrifice pour venir en aide à quelqu’un, ou que nous persévérions dans la prière d’intercession, le résultat est le même.

De notre côté, il y a le bonheur de se sentir uni au Dieu Un…

… et du côté du ciel, il y a la joie que notre offrande suscite dans le cœur du Père.

D’autant plus que cette façon d’adorer Dieu est celle qu’il dit expressément préférer :

« Quel est donc le jeûne qui me plaît… ? N’est-ce pas partager ? » 

11 février : Notre Dame de Lourdes

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s