Buber l’éducateur, suite et fin

Buber enseignait que l’éducation des adultes — à la différence de l’éducation des
enfants — suppose une réciprocité totale entre des partenaires égaux. L’éducation des adultes part de « vraies questions », et non de questionnements socratiques ou de préparation à des examens.
Pour Buber, un éducateur digne de ce nom pose des questions, mais offre rarement de solutions.
L’éducation des adultes doit mettre l’accent sur l’auto-apprentissage ; l’enseignant doit donc montrer à l’apprenant comment s’éduquer lui-même.

Dans la quête de la vérité, l’éducateur apporte son savoir théorique, tandis que les apprenants apportent la sagesse collective qui est le fruit de leur expérience vécue. A la différence de l’enfant, l’élève adulte ne peut être manipulé et déformé :
l’éducation n’a pas pour rôle de le faire changer en tant qu’être humain, elle doit seulement l’aider à être ce qu’il est foncièrement, mais de façon plus parfaite et plus authentique.

Si le dialogue prenant pour point de départ de « vraies questions » est le fondement de
l’éducation des adultes, le premier objet d’étude est la « clarification des concepts ». C’est ici que la méthode socratique prend toute sa pertinence, visant comme elle le fait à améliorer l’homme en améliorant sa perception. Pour Buber, la clarification des concepts revêt une importance primordiale, car « lorsque les concepts sont incorrects, les mots utilisés ne sont pas appropriés ; et lorsque les mots ne sont pas appropriés, les actes ne se font pas ».

Le manque de clarté dans les concepts amène à utiliser des mots vides de sens, qui sont source de confusion et d’incompréhension.

Le message de Buber en matière d’éducation

L’apport de Buber à l’éducation, s’articulant autour de sa philosophie du dialogue, lui a valu une notoriété mondiale, en particulier dans le domaine de l’éducation des adultes axée sur les valeurs humanistes. Le mouvement israélien pour l’éducation des adultes a été profondément influencé par sa pensée. Aujourd’hui, plus de 40 ans après la création à Jérusalem de l’Ecole de formation des éducateurs d’adultes, cette influence est encore sensible. 

La théorie éducative de Buber s’enracine dans sa philosophie anthropologique. Même si
l’on ne peut tirer de ses travaux un modèle systématique d’enseignement, sa vision embrasse l’existence humaine dans sa globalité et sa complexité. Ses enseignements sur le hassidisme offrent une référence pour l’éducation morale et religieuse ; quant à son humanisme hébraïque, il est une incitation à la solidarité humaine en même temps qu’une source d’inspiration pour l’éducation en faveur de la paix.

A ses yeux, l’éducation est un processus permanent, dans lequel l’enseignant a
essentiellement pour mission d’inciter les élèves à apprendre et à se perfectionner par eux-mêmes.

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s