Prière de consentement/ Centering Prayer

La méthode, selon Thomas Keating

 

Conseils pratiques 

Choisis un mot sacré comme symbole de ton intention à consentir à la présence et à l’action de Dieu en toi. 

  • Le mot sacré exprime notre intention de consentir à la présence et à l’action de Dieu en nous.
 
  • Le mot sacré est choisi pendant une brève période de prière en demandant à l’Esprit Saint de nous inspirer celui qui nous conviendra le mieux. 
    • Exemples : Dieu, Seigneur, Jésus, Père, Mère, Marie ; ou en d’autres langues : Kyrie, Abba, Mater, Maria. 
    • Autres possibilités : Amour, Paix, Pitié, Silence, Calme, Foi, Oui ; ou en d’autres langues : Shalom, Amen. 
  • Pour certains, un simple coup d’œil intérieur sur la présence Divine ou la prise de conscience de sa propre respiration pourrait mieux convenir qu’un mot sacré. Les instructions relatives au mot sacré s’appliquent de la même façon à ces symboles.
  • Le mot sacré n’est pas sacré pour son sens, mais pour le sens que nous lui donnons, à savoir comme expression de notre intention et de notre consentement.
  • Après avoir choisi le mot sacré, nous ne le changeons pas pendant le temps de prière, parce que cela nous obligerait à penser à nouveau.

Assis confortablement, les yeux clos, prends quelques minutes pour t’apaiser, puis introduis tout en douceur et silencieusement le mot sacré, comme symbole de ton consentement à la présence et à l’action de Dieu en toi.

  • Etre « assis confortablement » signifie relativement confortablement ; la position ne doit pas être trop confortable pour ne pas nous inciter à nous endormir ; mais elle doit l’être assez de façon à éviter de penser à l’inconfort de notre corps durant le temps de prière. 
  • Quelle que soit la position choisie, toujours garder le dos droit, mais sans tension.
  • Fermer délicatement les yeux pour nous détacher de ce qui se passe autour de nous et en nous.
  • Introduire tout en douceur le mot sacré, comme si nous voulions déposer une bulle de savon sur une feuille.
  • Si nous nous endormons, nous continuons de prier quelques minutes après nous être réveillés, pour autant que nous en ayons le temps.
  • Les pensées sont inévitables et font parties intégrantes de la prière de consentement.
  • Revenir « tout en douceur au mot sacré », signifie le faire avec le moins d’effort possible. C’est la seule activité que nous ayons durant une période de prière de consentement.
  • Durant le temps de prière de consentement, le mot sacré peut devenir vague ou même disparaître.
  • A la fin de la période de prière, reste en silence avec les yeux clos encore quelques minutes.
    • Ces 2 minutes supplémentaires nous permettent d’emporter cette atmosphère de silence dans notre vie quotidienne.
    • Si la prière est faite en groupe, celui qui l’anime peut réciter tout doucement une prière, comme le Notre Père, pendant les 2 minutes supplémentaires, tandis que les autres écoutent.

Quelques suggestions 

La durée minimum pour cette prière est de 20 minutes. Deux périodes de 20 minutes par jour sont recommandées, une le matin en se levant et l’autre en fin d’après-midi ou en début de soirée. Avec de la pratique, la durée peut augmenter à 30 minutes ou plus.

 

Les effets principaux de la prière de consentement ne se produisent pas durant la période de prière, mais dans la vie quotidienne.

La prière de consentement nous familiarise avec la première langue de Dieu, qui est le silence.

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s