L’amitié, point de vue de psy

L’amitié
Par Audrey Platania-Maillot, Psychologue du Développement

Amitié… nous devons d’abord mieux définir ce joli mot. Amitié. Il peut en effet
renfermer nombreux pièges et autres complexités
relationnelles.
L’amitié n’est pas la camaraderie. Ce n’est pas une
simple entente bienveillante.
L’amitié est un lien intime, authentique, noninterchangeable et durable.

La frontière avec l’amour ne se laisse pas définir aisément, car dans les deux cas,
il s’agit bien d’aimer. Aimer ses amis. Difficile de savoir
aimer. Personne ne nous a vraiment appris à aimer. Ou
au contraire, nous avons trop vite appris à nous méfier,
à nous protéger, à contrôler, à nous soumettre…
Aimer nos amis sans les aliéner, sans rien attendre
d’autre que leur présence. Aimer sans fusion, sans
dépendance, sans domination, sans soumission… La
liste de liens altérés, abîmés, toxiques peut être longue.
Des liens d’amitié où l’on s’oublie soi-même, où l’on
écrase l’autre pour se valoriser, des liens où l’on
cherche à sauver l’autre, où l’envie et la jalousie
guettent en permanence et viennent ronger peu à peu
le lien…

Nettoyons et trions nos liens pour observer, reconnaître
et nous concentrer uniquement sur ces liens d’amitié,
ces liens d’amour, qui nous font du bien. Mais comment
les reconnaître ?
Jean Maisonneuve, professeur de psychologie sociale et
auteur de ce bel ouvrage « La psychologie de l’amitié »
pose un la base : l’amitié exige réciprocité. Un ami est
notre ami si et seulement si nous sommes son ami aussi!

Mais l’amitié à l’instar de l’amour (au sens du couple
amoureux) est une union libre ! L’amitié n’a pas
d’exigence d’exclusivité. Et c’est peut-être dans cette
liberté que l’amitié nous semble par moments être un
lien plus léger, plus simple, moins contractuel, moins
angoissant que celui du couple.

Pourtant, l’amitié comme l’amour rime avec intimité.
Un lien profondément enraciné dans un sentiment de
sécurité. La véritable amitié se vit sans masque et sans
protection. À cet Autre, nous pouvons nous montrer
tels que nous sommes. Dans nos failles, nos
vulnérabilités, nos sentiments de honte… C’est
d’ailleurs souvent dans cette évidence que tout
commence… nous transitons de la place de bon
camarade à la place de véritable ami. Un jour, au détour
d’une phrase, d’un geste, d’un regard, tous nos
masques tombent et nous nous reconnaissons. Sans
jugement, sans crainte de décevoir, sans peur d’être
rejeté, la véritable amitié embrasse la totalité de notre
être. Et c’est par et grâce à cette intimité sans limites
que l’amitié nous procure un autre cadeau magique : la
confiance en Soi. Ou plus exactement la validation de
Soi. Être choisi en tant qu’ami pour ce que nous
sommes, dans l’entièreté de ce que nous sommes,
ouvre une forme d’amour inconditionnel dans laquelle
l’estime de Soi puise ses forces. L’amitié procure une
confiance en l’autre qui nous apaise, mais booste
également une confiance en nous-même, les deux
étant toujours reliés.

C’est également dans cette intimité que nous pouvons
exprimer l’ensemble de notre vécu émotionnel.
L’amitié est une puissante sécurité émotionnelle.
Témoin et réceptacle de nos colères, de nos chagrins les
plus insupportables, de nos peurs les plus inavouables.

« L’amitié divise la peine et multiplie les joies. »
L’amitié est un allié pour nous aider à réguler l’émotion,
à la décoder, à l’accepter.
Les recherches ont montré que l’amitié est le lien qui
booste le plus notre empathie. « L’amitié pousse
l’empathie à son extrême ». Et cette empathie a des
bénéfices mutuels : celui qui reçoit l’empathie se sent
profondément entendu et compris. Celui qui la donne
reçoit en retour une forte sécrétion d’ocytocine, cette
hormone qui déclenche une profonde sensation de
bien-être.

Prendre soin de ses amis, c’est prendre soin de nous-même en quelque sorte !
Et c’est encore une fois notre corps qui nous le dit.

Mais l’amitié c’est aussi la valeur du pardon. Pardonner grâce au respect, à
l’évidente acceptation de la faille, à la reconnaissance
du droit à l’erreur. Certainement là aussi ce pardon est
plus simple à donner et à recevoir en amitié que dans le
couple amoureux. Ce caractère de liberté, de nonexclusivité, que l’amitié connaît, permet une forme
d’indulgence plus facile et confortable. Un seuil de
tolérance, un moindre niveau d’exigence où
l’acceptation de l’erreur ouvre à davantage de pardon.

Partager les mêmes valeurs en amitié ne signifie pas
avoir besoin d’éprouver exactement et en permanence
ces mêmes valeurs pour être rassuré. Un ami peut
s’éloigner quelque temps sans que nous nous sentions
immédiatement en danger. D’ailleurs lorsque nous
nous retrouvons, nous nous confions et « c’est comme
si c’était hier ! » clamons-nous « en cœur ». Un ami
peut faire des choix, prendre des décisions de vie
parfois bien éloignées des nôtres, nous savons les
écouter, sans les juger.

Évidemment, ces écarts dans nos systèmes de valeurs
ont leurs limites, mais sont certainement bien plus
acceptables que nos attentes vis-à-vis de nos
compagnes et compagnons de vie amoureuses.

Morton Mendelson ajoute à tous ces ingrédients une
fonction essentielle à l’amitié : la compagnie
stimulante. Ce concept est intéressant. Il nous parle
d’énergie, de motivation, d’élan vital. Un ami est
quelqu’un qui nous stimule, nous inspire. L’échange est
si riche et fluide, que les idées « fusent », la créativité
de l’un prend appuie sur les pensées de l’autre. L’amitié
est une danse, une co-construction, et ici encore nous
retrouvons cette notion d’être, de vivre et de nous
construire ensemble et en miroir

Ce lien est l’oxygène de notre bien-être psychologique,
il est d’une puissance existentielle. D’ailleurs, les
animaux eux aussi ont des amis. Les chercheurs
montrent même aujourd’hui des amitiés sincères et
durables entre des animaux d’espèce différente. Si vous
avez un chien et un chat à la maison, vous pouvez en
être les chanceux témoins !
Et pour cause, l’amitié, et c’est prouvé, est garante
d’une meilleure santé, d’une diminution du stress et
d’une plus grande longévité ! Chez tous les êtres vivants !
Bref, s’il fallait encore vous convaincre, voici de quoi en
être certain aujourd’hui, l’amitié est un lien alchimique,
il est notre force, notre quête, notre réservoir de vie.
Mais voilà, dans nos sociétés multi connectées et à
l’heure des réseaux sociaux, trions bien nos liens
d’amitié.
Les études montrent qu’en moyenne nous avons 5 réels
liens d’amitié (vigilance aux chiffres, ce n’est qu’une
moyenne), 4 pour les personnes en couple ! Et oui ce
partenaire prend une place dans l’équation.
Et même si nous ne devions en avoir qu’un seul, il serait plus précieux que tout.

Source: https://www.cogitoz.com/images/newsletters/2021_05_billet_psy_AP.pdf

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Google

Comentezi folosind contul tău Google. Dezautentificare /  Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare /  Schimbă )

Conectare la %s

Acest site folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.