Billet de psy

Cogito’Z

Le billet de la psy • Newsletter de novembre 2021

Aller voir un psychologue, à quel prix ?

Par Catherine Zobouyan, psychologue et directrice Cogito’Z Paris.

Nous étions à la fin du mois d’août, je reprenais ma première
consultation après quelques semaines de vacances. J’ai
commencé ma rentrée avec Martin, un jeune homme de 27
ans que je voyais pour la première fois. Il m’a dit : « Je ne dors
pas la nuit, je ne vais pas bien. Certains jours, je veux être Bill
Gates, d’autres jours Superman. Je n’y arrive pas ! Je me
déçois… Aidez-moi ! »


Quel aveu, quelle sincérité, quelle confiance et quel challenge
aussi ! Ce magnifique métier de psychologue permet de faire
de si fortes rencontres, d’être ce passeur de vie ; de
rencontrer ces personnes qui se livrent, se dévoilent avec
tant d’authenticité, et avec cette sensibilité qui les pousse à
se questionner sans cesse.


Quel courage de se confier, de dire : « Ça ne va pas… », « Je
souffre… » et « Où est le sens de ma vie, le sens du monde ? »
La magie de cette première rencontre détermine la suite… et
quelle suite !

Le psychologue est alors ce réceptacle, ce passeur d’émotion
qui assure la traduction, la mise en sens, l’élaboration, pour
démasquer la cause, l’origine, pour aider à accepter la
douleur et pour revenir vers ce qui a du sens pour la
personne. Il est aussi cet éclaireur qui la guide afin qu’elle
perçoive mieux ses forces, ses ressources. Le patient est
courageux, sincère et vulnérable ; le psychologue est ouvert,
accueillant et sans cesse en questionnement, dans l’instant.
Lui-même doute, n’a aucune certitude, et riche de sa
créativité, esquisse un début, un départ, un voyage.
Rien n’est écrit d’avance pour aucun des deux, rien ne peut
se prévoir, mais parce qu’il y a cette rencontre de deux
individus authentiques, de deux formes de courage, le
chemin pourra alors se « co-construire » pour aller vers une
catharsis et un mieux-être.

Deux personnes vont s’accorder pour cheminer ensemble et
avancer. Et de cette rencontre, de ces premiers instants, naît
déjà une énergie qui transporte et qui apaise tout à la fois.
Une énergie pour porter, apporter, une énergie pour
écouter, comprendre, suggérer, trouver, créer, lier.
Ensuite, au-delà des écoles, des courants, ce psychologue et
ce patient « co-opèrent », se « co-ordonnent », pour
poursuivre cette esquisse et que la personne découvre ce qui
est important pour elle, ce qui l’anime, envers et contre tout.

Et le patient apprend à accepter que la vie soit aussi
obstacles, qu’elle puisse rendre triste, faire peur, à en
dessiner les méandres avec des événements de toutes sortes,
des joies, des déceptions. Il cherche à en comprendre
l’origine : les manques de son enfance, les croyances alors
transmises, à son insu, et qui l’empêchent « d’être libre »,
« d’être vraiment soi ». Ce regard porté vers le passé, en
toute vérité, permet d’accepter, d’apaiser et de s’orienter
alors vers le présent.

Dans ce cheminement périlleux, parfois instable, le
psychologue éprouve le découragement, la colère parfois,
l’impuissance, la joie avec son patient. Quant à celui-ci, il est
tenté de fuir, d’éviter, il éprouve le mécontentement, la
fatigue, l’impatience souvent ! Mais parce que depuis cette
première rencontre ils vacillent ensemble, courageusement,
sans « se lâcher », alors le patient continue son périple et y
arrive. Oui, c’est tout cela une thérapie, on n’y pense pastout
à fait vraiment. C’est tout cela qui se joue !

Et tout cela prend du temps : la quête d’amour, de
reconnaissance peut avoir mené la personne si loin, si loin
d’elle-même, et maintenant elle cherche au contraire à se
retrouver.

Parvenir à cesser de lutter contre la souffrance, les
doutes, cesser de nier la douleur, l’accepter, la
comprendre, pour la prendre et avancer vers ce qui
fait sens poursoi. Souvent, le patient finit par révéler
dans cette alliance ce qui lui a manqué. À mieux
percevoir aussi les ressources, qu’il a déployées pour
continuer. Il conscientise alors le plus douloureux,
main dans la main avec ce psychologue qui a su le
guider, le sécuriser.

Enfin, après avoir accepté ses peurs, ses doutes, sesfragilités,
après avoir appris à les aimer, il peut retrouver sa boussole
intérieure. Il apprend à le faire avec son psychologue. Il
apprend à regarder différemment afin de percevoir sa valeur
et ses valeurs, ce qui est précieux pour lui. Quelle tension,
quelle pression… le psychologue compose avec tout cela. Il
sait ce que cela fait, d’être en quête, puis de retrouver sa
boussole intérieure, c’est pour cela qu’il sait guider, tel un
chef d’orchestre, son patient, respectant son rythme,
respectant ses peurs, ses défenses, en s’accordant à lui, selon
son tempo…

Puis enfin, le psychologue doit savoir dire : « C’est fini, vous
n’avez plus besoin de moi. » Il doit choisir le bon moment. Il
doit aussi savoir entendre : « C’est fini, je n’ai plus besoin de
vous. » C’est un moment qui n’est pas évident, moment
étrange, bouleversant, mais un moment si important.
Voilà pourquoi se questionner, se chercher, se trouver,
accepter, tout cela est une œuvre de courage.

Ne trouvezvous pas ? La psychothérapie – être patient, être psychologue
– est un vrai travail d’équilibriste.
Aujourd’hui, à l’heure où l’on monnaye le tarif des
psychologues, le temps des consultations, a-t-on bien mesuré
la profondeur et l’ardeur qui animent chaque vrai
psychothérapeute ? Le psychologue soigne avant tout avec
son âme, avec tout son cœur. A-t-on mesuré également les
effets qu’une vraie thérapie peut avoir au niveau de la santé
globale d’une personne ? En 2021, la médecine devient une
médecine de prévention, et la psychologie y a toute sa place.
Nous devons le reconnaître.

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile cerute sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare /  Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare /  Schimbă )

Conectare la %s

Acest site folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.