„J’ai vu l’Esprit descendre du ciel”

Lectures du 2e dimanche T.O. (A)

Évangile selon saint Jean (1, 29-34)

En ce temps-là, voyant Jésus venir vers lui, Jean le Baptiste déclara : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ; c’est de lui que j’ai dit : L’homme qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. Et moi, je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté à Israël. » Alors Jean rendit ce témoignage : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui. Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : “Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint.” Moi, j’ai vu, et je rends témoignage : c’est lui le Fils de Dieu. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

GRAND TÉMOIN
Nous sommes maintenant dans la confidence. Cette page d’Évangile nous fait assister à un passage de témoin. Et le temps en est tout retourné.

Jean-Baptiste voit arriver celui dont il préparait la venue. Cette arrivée sonne la fin de sa tâche. L’ancien monde va s’en aller avec lui et tout cela est dans l’ordre des choses. Place au Messie, à l’Agneau de Dieu. L’accomplissement de l’un marque le commencement de l’autre. Un trait d’union avait été marqué entre les deux enfants dans le sein de leurs mères au moment de leur rencontre.

La fulgurance d’une évidence et le tressaillement de joie sont sans doute encore là pour Jean-Baptiste qui a misé toute sa vie sur cette foi décisive que sa vie était liée à celle d’un autre, plus grand que lui. Intuition vague qui prend chair avec le visage de Jésus.Son service à l’aveugle est récompensé. Il voit maintenant, il entend et il atteste. Jésus est bien celui qui vient combler son attente, valider son ministère, et même s’y soumettre, lui le maître de tout. Jean-Baptiste lui aussi n’est qu’obéissance: écoute de la Parole, contemplation avide du visage du Verbe au creux de son désir et service assidu de ses frères humains en quête d’une vie meilleure. Il n’a pas de problème d’identité. Sa place est celle du témoin.

Il rend témoignage. Il le donne à qui veut entendre. Suivrons-nous donc ses mots jusqu’au bout de la phrase pour découvrir à notre tour le visage du Père dans son Fils bien-aimé ?

Car la place de témoin est à prendre. Elle est libre!

Mais le service va changer. Le baptême à offrir va se transformer. Plus d’eau ou de conversion, mais de l’Esprit et de la vie nouvelle nous attendent dans les bras ouverts du Christ dévoilé à toute l’humanité. Dieu est désormais parmi nous et ça change tout. Le mouvement s’inverse. On venait auparavant au désert chercher la vie. C’est maintenant la Vie qui vient à nous. Dieu vient nous chercher, et bonne nouvelle: c’est pour tous ! Alors qui va raconter la suite? Qui pour être témoin?

Marie-Dominique Minassian
Equipe Evangile&Peinture

https://www.evangile-et-peinture.org
https://www.lecloitredetibhirine.org
https://www.bernalopez.org

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile cerute sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare /  Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare /  Schimbă )

Conectare la %s

Acest site folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.