„Serait-ce moi, Seigneur ?”

icone-quote-startSerait-ce moi, Seigneur ?icone-quote-end
Évangile selon saint Matthieu, ch. 26, v. 22

„Moi Judas”

Méditation d’un dominicain


Frère Pavel Syssoev
Couvent de Marseille

Mon nom même, Judas, est devenu une abjection. Un traître. Cet homme-là, à qui il vaudrait mieux ne pas être né. Vous avez beau me mépriser, et vous avez raison de le faire, mais souvenez-vous : quand le maître annonçait que l’un des convives le livrerait, tous, tous, sans exception aucune, vous vous êtes mis à lui demander : « Serait-ce moi, Seigneur ? »

Maintenant, les jeux sont faits. Je ne suis qu’un pendu ; toi, tu t’apprêtes à célébrer la Pâque. Mon désespoir m’a emporté, et ma confession faite à mes complices « j’ai livré un sang innocent ! »* n’a sauvé personne. Pourtant, à moi aussi Jésus s’est donné sans réserve lors de ce repas pascal où il bénissait le pain et le vin.

Toi, tu te tiendras devant ce repas où notre Maître se livre à nous pour notre salut. Souviens-toi de moi au seuil du Royaume ! Qu’il ne se livre pas à toi dans sa Pâque sans que tu le reçoives d’un cœur humble et généreux. Il est ton trésor, contre quoi l’échangeras-tu ? Quand le prince de ce monde viendra roder près de ta porte, ne marchande pas avec lui : « Que veux-tu me donner pour que je te le livre ? »**

« Serait-ce moi, Seigneur ? » – ne méprise aucun pécheur, tu es de notre nombre. Et surtout, souviens-toi : moi aussi, il m’a aimé ! Il m’appelait son ami. Aie confiance dans sa miséricorde, elle est bien plus forte que ton péché. Cours vers lui, non vers tes complices. Et tu ne suivras pas mon chemin. 


* Évangile selon saint Matthieu, ch. 27, v. 4.
** Évangile selon saint Matthieu, ch. 26, v. 14. 

CARÊME DANS MA VIE 😇Chaque jour, un geste, un témoignage pour vous aider à vivre le carême

Je suis visiteuse de prison. Aujourd’hui j’ai rencontré Soliman qui m’a dit :« Tu sais je suis musulman… Tu iras au paradis car visiter un prisonnier, ça c’est difficile.  Mon père a tellement honte qu’il ne veut pas me voir. ‒ Pour ton père c’est dur de voir son fils en prison. Mais Dieu est notre Père à tous: le même pour toi, ton père et moi. Il nous aime et nous pardonne. ‒ Si seulement tu disais vrai… ». 

Seigneur, en ce temps de Carême, donne ta Paix et ton Amour dans le cœur de tous les prisonniers. Catherine, retraitante

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Google

Comentezi folosind contul tău Google. Dezautentificare /  Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare /  Schimbă )

Conectare la %s

Acest site folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.